La chanteuse française France Gall est décédée à Paris à l'âge de 70 ans, peu après 10 heures, dimanche 7 janvier 2018. "Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer, a précisé sa chargée de communication Geneviève Salama, dans un communiqué. France Gall a rejoint le paradis blanc le 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer."

 

France Gall née le 9 octobre 1947 à Paris, elle a  grandit dans un univers musical ; son père est compositeur pour Charles Aznavour et Édith Piaf entre autre, et son grand père est le fondateur des Petits chanteurs à la croix de bois. Elle apprend très tôt le piano et la guitare. C’est sous l’impulsion de son père qu’elle enregistre son premier 45 tours en 1962.

Sacré Charlemagne...

Elle quitte l’école pour se consacrer entièrement à son métier et enregistre la chanson qui la révèle au public : Sacré Charlemagne. Elle est sélectionnée en 1965 pour participer au concours de l’Eurovision et gagne avec le titre Poupée de cire, poupée de son, composé par Serge Gainsbourg.  

Thierry Le Luron
Un grand humoriste

Luc Antonini

Ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Raymond Barre, François Mitterrand ou Georges Marchais lui valent une très grande popularité, accentuée par des interventions remarquées dans les médias et plusieurs saisons de spectacles dans des théâtres parisiens. Provocateur, il interprète le 10 novembre 1984, dans Champs-Élysées de Michel Drucker, L'emmerdant, c'est la rose en direct à la télévision, parodie d'une chanson de Gilbert Bécaud, en s'adressant directement au président François Mitterrand, une de ses cibles favorites

Nom rare porté dans l'Yonne et dans la Somme. Correspond à l'ancien français gogoier (= rire, se moquer, également faire bombance), sans doute le surnom d'un joyeux luron ou d'un personnage moqueur. Le nom de Luron est classé au 13291ème rang  en France.

 Johnny Hallyday

Ses racines bourguignonnes

par Luc Antonini

 

L'icône du rock français, Johnny Hallyday, est décédé à 74 ans dans la nuit de mardi à mercredi à son domicile de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine Si les racines de Johnny Hallyday plongent dans la région de Namur, elles le font aussi en Bourgogne. Les arrières-arrières-grand sparents de Johnny, Jean-Jacques Smet et Marie-Henriette Maillen, étaient Boninnois. Jean-Jacques, né en 1771, était ouvrier agricole.
Leur fils Jean-Joseph, né en 1812, a épousé une Boninnoise, Marie-Antoinette Detry. Le couple s’est installé à Beez pour exploiter un commerce, à la fois taverne et magasin d’articles de pêche. Le couple a eu neuf enfants dont Antoine-Clément, le grand-père de Johnny.
Clément s’est marié à Sorée, à Marie-Barbe Hubin. Alors que tous les hommes de la famille travaillaient dans les fermes ou les carrières de la région, Clément était conducteur de trains. Obligé par son employeur à se rapprocher de ses gares d’attache, Clément a quitté Namur pour Arlon, puis Schaerbeek. C’est là qu’est né en 1908 le quatrième de ses enfants, Léon. Quelques semaines plus tard, Clément meurt écrasé par une locomotive…
Ses parents Léon était quant à lui danseur et comédien. Anarchiste il était un homme incontrôlable et noctambule. En 1943, il eut un enfant, Jean-Philippe, avec Huguette Clerc. Huguette Clerc est originaire de Bourgogne. Le grand-père d’Huguette, Maxime Clerc, fut professeur de mathématiques au lycée Gérôme à Vesoul ; réputé pour ses talents en calcul mental et en matière d’enseignement, il était fils de charbonnier et s’était marié avec une fille de Charcenne, dont le père Jacques Gros était instituteur. Les Gros étaient réputés aisés au vu des terrains qu’ils possédaient.

 

Jean d’Ormesson, l’auteur d’Au Plaisir de Dieu, est mort dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 92 ans. Le romancier est décédé d'une crise cardiaque à son domicile de Neuilly (Hauts-de-Seine), a précisé sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson. Grand officier de la Légion d’honneur, Jean d’Ormesson a été élu à l’Académie française le 18 octobre 1973 au fauteuil de Jules Romains. Il y fut reçu le 6 juin 1974. Romancier et chroniqueur, Jean d’Ormesson est né à Paris en 1925.

 

Originaire de l’Île-de-France

 

Jean Le Fèvre d’Ormesson dit Jean d’Ormesson est issu de l’une des plus illustres familles de la noblesse de robe. Originaire de l’Île-de-France, cette famille fut anoblie dans la seconde moitié du XVIe siècle.

Dix individus de la cinquième génération ont vu le jour à Paris, sous l’Ancien Régime, sur les paroisses de Saint-Jean-en-Grève, de La Madeleine, de Saint-Germain-l’Auxerrois, et pendant la période révolutionnaire sur les Ier, Ve, VIe et Xe arrondissements anciens.

Antoine Duléry

Luc Antonini

Acteur, scénariste et dialoguiste

Origine : Dulery est un nom de famille qui désigne le fils du lery, forme agglutinée de l'hery, représentant le nom de personne d'origine germanique heric, derivé de hari qui signifie armée, surnom de soldat. Nombre de porteurs : Dulery est classé au 67651ème rang des noms de famille en France . Variantes de ce nom : Dulery, Duleiris, de Leiris, Dulery Peyramont, Duleri,  Du Leiry, Du Lery Peyramont. Lieux d'origine des Dulery :  Corrèze, Creuse,  Charente, Haute Vienne,  Paris,  Seine-Maritime.

Bourganeuf est un village situé dans le département de la Creuse en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. C’est dans ce village que vivaient les Dulery. Bourganeuf doit sa création médiévale aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, ordre religieux et militaire créé en 1104. Depuis le XIIe siècle, jusqu'à la Révolution de 1789, les chevaliers ont habité Bourganeuf, qui a ainsi connu une prospérité et une réputation jamais égalées. Bourganeuf était le chef-lieu de la « vénérable langue d'Auvergne » jusqu'en 1750. Il étendait son pouvoir sur le centre de la France, en faisaient partie : l'Auvergne, la Marche, le Velay, le Limousin, le Berry, le Forez, le Bourbonnais, le Lyonnais, le Beaujolais, le Bugey et la Savoie. Le bailli de la « langue d'Auvergne » avait le statut de maréchal, commandant de l'armée que constitue l'ordre.