Imprimer

Jean-Marie Carret et Claudius Rivoire

 par Luc Antonini

La prodigieuse histoire des pâtes françaises

Les Lyonnais Jean-Marie Carret (1829-1913) et Claudius Rivoire (1835-1895) sont cousins. En 1860 ils créent, cours Lafayette, la première usine de fabrication de pâtes à base de semoule de blé dur. Jusqu'à cette date, les artisans fabriquaient des pâtes alimentaires de 80 cm de long avec de la semoule de blé tendre. L'usine ayant subi un incendie, Johannès Carret (1860-1940) fait construire une grande usine modèle à Vaise, au bord de la Saône. C’est dans cette usine que fut mise au point en 1922 la "carette", première presse mécanique à macaroni. 

Dès 1892, les Rivoire & Carret implantent à Marseille, à Saint-Marcel, la plus grande usine mondiale de pâtes alimentaires pour se rapprocher de leurs sources de matières premières, au débouché des cargos venant du Maghreb et d'Ukraine. Carret eut le premier l'idée de présenter ses pâtes sous empaquetage à sa marque, avec un poids net garanti.

En 30 ans ils construisent un "empire" qui va se transmettre sur plusieurs générations. Au début du XXème siècle les enfants de Jean-Marie Carret épousent des filles Rivoire : une dynastie est née. Elle détiendra la majorité du capital jusqu'en 1971. Les fusions se succéderont ensuite avec Lustucru, puis Panzani, rythmées par de nombreux conflits sociaux.

 

 

  

Patronymes étudiés : CARRET – PRADEL – DENOYEL – MARGNAT - BERLIET - MÉRIEUX - VIGNON - POUZET - RIVOIRE

© Généalogie Magazine N° 276

 

Affichages : 5160