Imprimer

Le célèbre éditeur Jean-Claude Lattès est mort à l'âge de 76 ans, a annoncé le journaliste et animateur Bernard Pivot dimanche 28 janvier 2018. Les Lattes faisaient partie de ces «juifs du pape» venus se réfugier à Nice lorsque, privés de la protection du Saint-Père, ils furent chassés du Languedoc au XVIIe siècle. A l'époque, ils n'avaient même pas droit à l'état civil et Lattes, comme ce fut le cas pour beaucoup d'autres coreligionnaires, était tout simplement le nom du village proche de Montpellier dont la famille était originaire. Certes, dans les années 1700, Nice aussi avait son ghetto, mais ses habitants n'étaient pas véritablement persécutés. Les plus argentés d'entre eux, à l'instar des Avigdor, une famille de banquiers, phare de cette petite communauté, ont pu quitter ce quartier «réservé» situé dans la vieille ville pour s'installer ailleurs. Et cela avant que, sous la domination française, en 1793, ils ne soient complètement intégrés à la population dite «citoyenne».

Joseph est le père d'Alfred Abraham Lattes, commerçant, niçois, épouse à Marseille Simone Abrami. Il possède un magasin de tissus situé 4 et 6, descente Crotti, en bordure de la vieille ville, qui a marqué les mémoires. On ne faisait pas plus aimable et courtois que cet homme, à haute stature et fine moustache, que la passion pour la musique avait poussé à accepter de figurer sur la liste de Jacques Médecin. Conseiller municipal, chargé de l'opéra, Fred Lattes effectua deux mandats de 1965 à 1977 dans l'équipe du fils de son vieil ami Jean Médecin. Les enfants d'Abraham Jean-Claude, Gérard et Eric.

C'est Michèle, l'épouse de Gérard, qui, la dernière, occupa le poste jusqu'en 1999, date de la disparition du magasin. Leurs parents décédés, les fils Lattes, eux aussi, se sont éparpillés, tout en connaissant une brillante réussite dans leurs branches respectives.

Jean-Claude Lattes, après le baccalauréat, fait des études de lettres et de commerce (à l'ESCP). A 21 ans, il rentre à Combat au service culturel et collabore aux pages lettres de Candide, L'Express, Les Nouvelles littéraires et L'Observateur. En 1965, il prend la tête du service promotion des Éditions Robert Laffont. En 1968 il crée avec Jacques Lanzmann Édition Spéciale, où sont publiés des livres événements. Le premier, Ce n'est qu'un début, de Philippe Labro, trouve un large public.

En 1972, Jean-Claude Lattes fait cavalier seul, Édition Spéciale devient Éditions Jean-Claude Lattes. De 1972 à 1981, cette maison publie près de 2000 titres et rencontre de grands succès avec Le sac de billes, de Joseph Joffo, L'amour aveugle, de Patrick Cauvin, Louisiane, de Maurice Denuzière, Le nabab d'Irène Frain, Léon l’Africain d'Amin Maalouf ou encore Le vent du soir, de Jean d'Ormesson. De nombreux jeunes auteurs sont découverts, des collections sont dédiées à la musique, à la culture juive, à la culture arabe (dont les romans de Naguib Mahfouz qui obtiendra le prix Nobel) sans oublier de nombreux documents politiques et historiques. En 1981, Jean-Claude Lattès cède sa maison au groupe Hachette et devient directeur général du groupe Livre qu'il redresse et internationalise.

 

Les quartiers de Jean-Claude Lattès

 

N° -1 - Jean Claude Lattès, né à Nice (06) le 3 septembre 1941, décédé à Paris le 27 janvier 2018.

 

N° - 2 - Abraham Moïse Alfred Levy-Lattès, commerçant, né à Nice (06) le 10 juin 1908. Marié à Marseille (13) le 17 septembre 1937.

N° - 3 - Simone Suitana Abrami, née à Marseille (13) 2 rue des 3 Mages le 6 février 1912, décédée à Nice (06), 25 juillet 1996.

 

Grands-parents de Jean Claude Lattès

 

N° - 4 - Joseph Levy-Lattes, commerçant, né à Nice (06) le 23 juin 1867, décédé à Nice (06) au 17, rue Alfred Martier le 29 décembre 1948. Marié à Nice (06) le 5 mars 1898.

N° - 5 - Sarah Perle Alexandrowiez, née à Marseille (13), le 12 mai 1876, décédée après 1948.

 

N° - 6 - Aziel Abrami, commerçant, né à Alger (Algérie) le 6 juillet 1879, décédé à Auschwitz le 25 mai 1944. Marié à Marseille (13) le 24 octobre 1907.

N° - 7 - Esther Bouchara, née Alger (Algérie) le 28 avril 1888.

 

 Voir le cousinage entre Jean Claude Lattès et Thierry Lhermitte

 

Voir sa généalogie

Affichages : 1431