Imprimer

Roger Hanin

De la Casbah à l’Élysée, que de chemin…

par Luc Antonini 

 

 Ce chemin, c’est Roger Hanin qui l’a gravi. Roger Hanin, l’acteur, réalisateur et écrivain (de son vrai nom Roger Lévy), né le 20 octobre 1925 à Alger (Algérie). Roger Hanin se définit ainsi dans la presse : « 100 % casher sur le plan génétique ». «Mon vrai nom, c’est Lévy.

Mon père s’appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l’origine, c’était Ben Hanine. C’est une fille Azoulay. Je suis 100% casher sur le plan génétique.
Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. » Enfant d’Algérie En se penchant sur les registres
d’état-civil d’Algérie – ce qui n’est pas toujours évident car les noms des personnes et lieux sont parfois difficiles à retrouver – on trouve les ancêtres de Roger Hanin, qui sont tous issus d’Algérie. Les Lévy, nom de ce grand comédien, sont originaires du village Ain-Beïda.
Cette ville n’est fondée qu’en 1855, année au cours de laquelle 96 maisons furent construites sur les alignements tracés par le génie militaire. En 1857, il y en avait 131 sans compter les constructions du marché arabe et le village nègre.
Dès 1863, Ain-Beïda possédait une des sept écoles ouvertes sur le territoire militaire de la division de Constantine. Ain-Beïda a été élevée au rang de commune en plein exercice en 1868 avec 4 051 habitants dont 386 français.


L’arrière-grand-père de Roger Hanin, Joseph Lévy, est marchand d’étoffes, il épouse Bigaëlle Attali. Leur fils, Salomon Lévy, exerce le metier d’employé de mairie, il épouse à Ain-Beïda Messoka Guedj, fille d’un commerçant, et dont la mère est une Attali donc sans doute une de ses petites cousines ; les témoins de cette union sont Judas Attali, rabbin et Isaac Assouline, rabbin. Salomon Lévy a une soeur Oreida Lévy, couturière, née le 22 septembre 1864, qui épouse le 19 septembre 1892 Isaac Ben Simon. Fils d’un employé des postes À la génération suivante, nous arrivons au père de Roger Hanin, Joseph Lévy, employé des postes, il épouse l’une de ses collègues de travail, Victorine Hanin, fille de Meyer Hanin, tailleur d’habits, et de Rachel Azoulay ; cette dernière est la fille de Barouk Azoulay, mercier, né à Alger en 1818, décédé à Blida le 11 février 1891 ; il avait épousé en 1847 à Alger Maizelltov Lascar, née à Milianach vers 1829, fille de Jacob Lascar et de Messaouda Attia. Roger Hanin grandit, au 25, rue Marengo, dans la vieille Casbah d’Alger au sein d’une famille de cinq enfants, pauvre mais heureuse puis, plus tard, à Bad-El-Oued. Il porte en lui les réminiscences de cet esprit « Tribu ».
Le petit Lévy choisit de s’appeler Hanin lorsqu’il débute son parcours artistique. « Ça fait plus français que Lévy, pas facile à porter à la fin de la guerre ».
Après l’obtention d’une bourse, Roger Hanin quitte l’Algérie pour Paris. En 1948 ce sont ses débuts au théâtre, c’est une révélation pour le jeune étudiant. Il quitte alors la fac, les études en pharmacie pour prendre des cours de diction. De son premier mariage, il a une fille Isabelle. Il épouse en 2èmes noces, le 4 août 1959, Christine Gouze-Rénal. Il devient ainsi le beau-frère de Mitterrand. En effet, l’épouse de l’ancien président de la République n’est autre que la soeur de Christine Gouze-Rénal.

  Patronymes étudiés: Addade – Attali – Attia – Azoulay – Bensti – Gouze – Guedj – Hanin – Ladou – Lascar – Lévy – Mitterrand – Ozouimi


© Généalogie Magazine N ° 302

Affichages : 8846