Imprimer

Brigitte Bardot
une icône nationale

par Luc Antonini

  

 

 À l’occasion de son anniversaire et parallèlement à la grande exposition rétrospective organisée à Boulogne-Billancourt, Généalogie magazine revient sur la carrière et l’ascendance de celle qui demeure l’une de nos grandes figures nationales. Avec Brigitte Bardot, la rédaction débute également une série de portraits consacrés aux étoiles du 7e art, juste et nécessaire hommage aux égéries modernes de la création cinématographiques.

Issue d’une famille bourgeoise, Brigitte Bardot poursuit ses études jusqu’au baccalauréat. Elle entre au Conservatoire de Paris pour devenir ballerine et suit parallèlement les cours de Boris Kniazeff. Attirée par la comédie, elle s’inscrit au cours de René Simon. Quand sa photographie paraît en couverture d’un magazine de mode sous les initiales B.B, le cinéaste Marc Allégret charge son assistant, Roger Vadim, de retrouver le modèle. Vadim prend alors la carrière de B.B. en main : Brigitte Bardot débute au cinéma dans Le trou normand (1952) de Jean Boyer où elle joue la cousine de Bourvil et la fille de Jane Marken. Elle se marie avec Roger Vadim alors que la majorité est encore à 21 ans. Elle entre ensuite dans la légende du cinéma avec Et Dieu... créa la femme réalisé par son futur ex-mari (ils divorceront quelques mois plus tard) et où elle interprète le rôle de Juliette Hardy.

Ses moindres faits et gestes sont désormais surveillés. Sa vie privée ajoutée à une cote de popularité croissante commence en effet à intéresser les paparazzi. B.B. enchaîne les films à succès avec les plus grands acteurs du moment. Elle tourne dans Une Parisienne et Voulez-vous danser avec moi ? avec Henri Vidal, décédé peu detemps après le tournage. Elle est aussi à l’affiche d’En cas de malheur de Claude Autant- Lara avec Jean Gabin, grande figure du cinéma français. En 1959, elle se remarie avec l’acteur Jacques Charrier avec lequel elle joue dans Babette s’en va-t-en guerre. Un an plus tard, elle met au monde leur fils Nicolas-Jacques.

 

Patronymes étudiés:  Alexis – Artaud – Artufel – Ascaride – Audoubert – Bardot  – Boeuf – Bonifay – Calafat – Cambolive – Carliez – Castelli – Cheylan – Colavolpe – Deleuil – Dupont – Duberc – Frenay – Galéa – Gau – Gazan – Gros – Gudéiguian – Juan – Leduc – Long – Magnan – Marroc – Messaadi – Moliterno – Mot – Palandri – Paolilo – Planells – Reynaud – Rigaud – Rigaud (de Rousset) – Rouquet – Roure – Rumeau – Singh Biki Brar – Tari – Thore – Tournel – Vezia – Zizzi

© Généalogie Magazine N ° 289

Affichages : 5390